Cyclisme et tendinite : que risquez-vous ?

Sommaire

Les tendinites sont un mal provoqué par :

  • un effort physique répété ;
  • la répétition d'un choc en apparence bénin, mais qui va solliciter vos tendons jusqu'à ce qu'apparaissent les douleurs.

 

En sachant qu'une sortie de 100 km exige en moyenne entre 15 et 20 000 tours de pédale et qu'une tendinite apparaît à cause de la répétition d'un effort, les cyclistes sont donc bien sujets à ce genre de problèmes physiques.

Inflammations les plus courantes

Sollicitant en particulier les membres inférieurs du corps, les tendinites les plus courantes chez les cyclistes sont celles du genou et éventuellement du tendon d'Achille.

Tendinites du genou

Il existe trois types de tendinites du genou :

  • celles du tendon rotulien ;
  • celles du biceps crural ;
  • celles de la « patte d'oie ».

Chez les cyclistes, la plus courante est celle du tendon rotulien, qui est très sollicité lors des phases de sprint ou lors des positions en danseuse.

Ces mouvements beaucoup plus violents qu'un simple pédalage assis sur sa selle peuvent engendrer des nodules ou, dans le pire des cas, des kystes qui rendent très douloureuse la moindre flexion du genou.

Tendinites du talon d'Achille

Beaucoup plus rares que celles du genou, elles sont dans la plupart des cas dues à un problème de matériel et n’entraînent qu'une inflammation localisée mais désagréable.

Causes : matériel, mauvaise utilisation et physionomie

Comme les contractions musculaires ne sont ni intenses ni violentes, les tendinites restent assez peu courantes chez les cyclistes, surtout chez les rouleurs qui ne subissent quasiment pas de chocs avec le sol à la différence des vététistes.

Il s'ensuit que si une tendinite apparaît chez un cycliste, elle est très probablement due à un problème de matériel ou de morphologie comme :

  • une anomalie plantaire (pieds plats, pieds creux, etc.) ;
  • une différence de longueur des membres inférieurs ;
  • une orientation faussée de la fixation qui relie la chaussure à la pédale ;
  • un mauvaise position du pied ;
  • une inadaptation à une nouvelle paire de chaussure ;
  • un changement de matériel (selle, cintre, cales, pédales) ;
  • l'utilisation d'un matériel endommagé après une chute.

Tendinites chez les cyclistes : quels traitements ?

Comme toutes les tendinites, celles-ci se soignent avant tout par :

  • le repos,
  • un traitement anti-inflammatoire (pommade),
  • de la kinésithérapie,
  • dans le pire des cas, par de la chirurgie.

Reste aussi à « soigner » votre vélo en remplaçant le matériel défectueux ou en refaisant les réglages adaptés à votre morphologie.

Pensez aussi à vérifier la longueur de vos membres inférieurs et, si cela est nécessaire, à vous équiper d'une petite talonnette pour rééquilibrer votre corps.

Pour aller plus loin

Aussi dans la rubrique :

Prévention

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider