Sommaire

La posturologie est une discipline médicale nouvelle. Elle trouve son champ d'application dans l'évaluation de patients se plaignant de différents troubles sur lesquels on n'a pu poser de diagnostic classique.

Historiquement, les années 50 représentent un tournant : le Dr Baron montre alors que de légères modifications proprioceptives (perception de la position des différentes parties du corps) entraînent des adaptations majeures de la posture. Le Dr Gagey développe ensuite la notion de système postural fin et organise l'examen clinique postural : la posturologie est née. Depuis, elle s'enrichit des apports de Philippe Villeneuve et de ses collaborateurs en termes de podologie, d'orthodontie ou de techniques thérapeutiques manuelles.

La posturologie clinique est ainsi le langage commun entre de nombreuses disciplines visant à soulager le patient de divers maux reliés à une posture dysfonctionnelle. Elle évalue le système postural d'un individu pour corriger ses dysfonctionnements à l'origine de différents maux. Elle est pratiquée par des posturologues qui peuvent également être : ostéopathes, kinésithérapeutes, podologues, dentistes, ophtalmologistes, ORL, médecin...

Définitions de la posturologie humaine

Aussi naturelle qu'elle puisse paraître, la station debout représente un ensemble de critères complexes : l'homme, pour conserver sa stature, que ce soit en statique ou en dynamique, met en jeu de nombreuses adaptations fonction des signaux extérieurs reçus par ses capteurs sensoriels (yeux, colonne vertébrale, oreille interne, pieds et dents) et des signaux internes reçus par les systèmes proprioceptifs et viscéroceptifs.

Ces informations sont transmises au Système Nerveux Central qui régule les oscillations posturales, lesquelles doivent se faire avec le moins d'énergie possible.

Si ces adaptations se font mal, du fait de la déficience d'un de ses capteurs par exemple, la posture devient dysfonctionnelle et peut entraîner de nombreux symptômes, de douleurs notamment.

Système postural d'aplomb (SPA)

Anciennement appelé Système Postural Fin, il permet de conserver un bon équilibre, sans souffrance, grâce aux informations reçues par :

  • les yeux (entrée visuelle) : muscles oculomoteurs, muscles accomodatifs, rétine... ;
  • les pieds (entrée podale) ;
  • le vestibule (oreille interne) ;
  • le système articulaire et musculaire ;
  • la mâchoire (entrée dentaire).

Ces informations permettent au corps humain de se situer par rapport à son environnement mais, pour que la posture soit bonne, le corps tient également compte des informations provenant de l'intérieur pour connaître les positions des différentes parties du corps les unes par rapport aux autres et apporter une réponse articulaire et musculaire. Cette réponse doit être considérée comme la sortie du système postural : la régulation du tonus musculaire.

Syndrome de déficit postural (SDP)

Il se définit par des messages mal transmis ou mal reçus qui vont provoquer une réponse musculaire inadaptée et créer des pathologies de la posture.

Celles-ci vont s'exprimer suivant un grand nombre de symptômes (liste non exhaustive) : fatigue chronique, douleurs musculaires de type fibromyalgiques, torticolis, rachialgie, sciatalgie, douleurs lombaires, maux de tête, bourdonnement d'oreilles, fourmillement aux mains ou aux pieds, problèmes orthoptiques, difficultés de concentration, vertiges,  dépression, déséquilibre, dyslexie, dysgraphie...

Examen clinique postural

Il se décompose en un interrogatoire, un examen morphostatique puis des manœuvres mettant en évidence des déséquilibres toniques, une appréciation des réflexes posturaux. Enfin, des tests posturopodiques visant à comprendre comment retrouver un équilibre postural.

Un patient, présentant par ailleurs des examens normaux mais souffrant de différents symptômes (tels que : douleurs, déséquilibre, problème ophtalmologique, problème proprioceptif, problèmes articulaires, neuro-musculaire, neuro-vasculaires, cardio-circulatoires, respiratoires, ORL ou psychiques) est un « client-type » pour la réalisation d'un bilan clinique postural.

Cet examen, commençant par un interrogatoire minutieux, va permettre la communication entre les différentes spécialités médicales afin d'initier des traitements visant à son « ré-équilibrage ».

Il permet également d'évaluer les asymétries toniques que ce soit des hypertonies ou hypotonies et les éventuelles déficiences des capteurs sensoriels.

Quels tests ?

De nombreux tests sont à la disposition des praticiens qui les choisissent souvent en fonction de leur pratique et de leur connaissance clinique des résultats possibles.

Les plus courants sont :

  • L'épreuve posturodynamique, qui permet d'observer la normalité des mouvements secondaires du corps en réponse à une mobilisation.
  • Le test d'antépulsion passive, permet de comprendre la stratégie de maintien posturale.
  • Le test de piétinement de Fukuda, teste le tonus musculaire sur son propre terrain.
  • La verticale de Barré, détermine la classe du patient et oriente le diagnostic vers l'entrée sensorielle déficiente.
  • Le test des pouces montants de Piedallu.
  • Le test des rotateurs d'Audet permet de comparer la symétrie du tonus sur les membres inférieurs.
  • La déstabilisation sur mousse pour éliminer l'entrée podale et mieux observer les autres.
  • Un examen morphostatique pour comprendre les positions des différentes structures du corps dans les différents plans de l'espace.
  • Manœuvre de rotation de la tête.
  • Manœuvres posturales.
  • Test de Maddox, pour orienter le diagnostic vers un asynchronisme du capteur visuel et également pour mesurer l'impact d'un traitement sur ce capteur.

Quels traitements ?

Ces différents tests vont permettre d'orienter le diagnostic vers la spécialité concernée par l'entrée sensorielle déficiente.

Les traitements mis en jeux pourront donc être orthodontiques, visuels, à travers l'utilisation de semelles ou une thérapie manuelle…

L'objectif de la posturologie est la correction du système postural dans son ensemble, à travers une évaluation clinique précise. L'étude du patient postural débouchera ainsi parfois sur la mise en jeu d'une équipe pluridisciplinaire visant à l'harmonie et l'équilibre des tensions.

Pour en savoir plus :

Ces pros peuvent vous aider