Sommaire

Dans la famille des analyses sanguines, l'analyse du niveau de la troponine est souvent prescrite dans le cadre de douleurs thoraciques persistantes. Quel est ce dosage et à quoi correspond-il ? Quels sont les risques d'un niveau de troponine anormal ?

Les réponses maintenant.

Troponine : définition

La troponine est un complexe de protéines synthétisé par les muscles et jouant un rôle important dans l'absorption du calcium par ceux-ci.

Il existe plusieurs types de troponine :

  • La troponine C (TnC) que l'on retrouve au sein de l'ensemble des muscles de l'organisme, et notamment le muscle cardiaque.
  • La troponine I (TnI) responsable de la décontraction musculaire.
  • La troponine T (TnT).

Les deux types de troponine évalués de manière importante et fréquente sont la troponine I et la troponine T.

Ce sont celles-ci qui sont dosées notamment lors d'une suspicion d'infarctus du myocarde (nécrose du muscle cardiaque) ou/et de l'état de mal angineux (ou angor instable) qui correspond à une insuffisance d'irrigation du myocarde.

Dosage de la troponine

Niveau normal de troponine

Un dosage normal de la troponine correspond à des valeurs très faibles voire indétectables.

Lorsqu'on mesure les niveaux de la troponine I et de la troponine T chez une personne en bonne santé, on obtient les valeurs suivantes :

  • Troponine I : inférieur à 10  µg par litre de sang.
  • Troponine T : inférieur à 0,1  µg par litre de sang.

Si 12 heures après l'apparition des premiers symptômes, le niveau reste normal, on peut souvent éliminer un infarctus du myocarde.

Niveau élevé de troponine

Une élévation même très légère du niveau de troponine est un signe d'alerte sérieux évoquant une possible attaque cardiaque ou un syndrome coronarien aigü.

Une augmentation de la troponine peut subsister à un niveau élevé 1 à 2 semaines après l'infarctus. Il existe cependant d'autres causes pathologiques à l'augmentation du niveau de la troponine :

  • une hypertension pulmonaire,
  • un syndrome coronarien aigü,
  • une embolie pulmonaire,
  • une myocardite (inflammation virale du muscle cardiaque),
  • un traumatisme du cœur (lésion ou écrasement du muscle cardiaque dus à un choc),
  • un effort sportif extrême (triathlon ou un marathon),
  • un stress,
  • des aigreurs d'estomac.

Importance du contrôle de la troponine

Dans le cadre des nouvelles recommandations pour la prévention de l'infarctus du myocarde, le dosage de la troponine et son élévation dans un contexte d'ischémie myocardique voire de douleur thoracique atypique doit être considérée comme un infarctus du myocarde.

Il convient donc de contacter les urgences dans les cas suivants :

  • si vous avez une douleur dans la poitrine qui se prolonge ;
  • si elle ne disparaît pas au repos ;
  • si vous souffrez d’angine de poitrine et que vous n'êtes pas soulagé par les médicaments prescrits.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider