Sommaire

Quand une douleur survient alors qu’une simple plume effleure notre peau… le système est défaillant ! On parle d’allodynie.

De quoi s’agit-il exactement ? On vous en dit plus sur les causes et les traitements de cette maladie.

Qu’est-ce que l'allodynie ?

L’allodynie désigne une douleur provoquée par une stimulation normalement non douloureuse. Ainsi un simple effleurement ou une caresse légère sur la peu entraîne une douleur forte.

Elle peut concerner une seule partie du corps ou plusieurs. Elle est décrite comme étant constante et forte au point de pouvoir réveiller la nuit. Elle peut être de différents types :

  • l’allodynie tactile (appelée aussi allodynie mécanique) qui peut être statique (la douleur survient après une légère pression) ou dynamique (la douleur apparaît après une caresse légère) ;
  • l’allodynie thermique (chaud, froid) ;
  • l’allodynie liée aux mouvements (la douleur est déclenchée par le mouvement des muscles ou des articulations).

Normalement la douleur est essentielle à la survie puisqu’elle souligne l’existence d’une atteinte quelconque. Mais quand elle est persistante ou fausse, alors elle n’a plus d’avantages et ne provoque que de la souffrance.

Causes de l’allodynie

À l’origine de l’allodynie, une affection des circuits neuronaux à l’intérieur de la moelle épinière, des nerfs ou encore des terminaisons nerveuses. Ces affections trompent l’information transmise au cerveau ou celui-ci les interprète mal. 

L’allodynie est un symptôme qui peut être associé à plusieurs pathologies :

  • la migraine ;
  • une neuropathie, qui désigne l’ensemble des affections pouvant concerner le système nerveux périphérique (l’allodynie en est même l’un des principaux symptômes) ;
  • ou encore la fibromyalgie, qui désigne des douleurs musculaires le plus souvent, étendues et diffuses, et associées à une fatigue chronique ainsi que des troubles du sommeil.

Allodynie : comment la traiter ?

Les antidouleurs classiques n’ont que peu d’effets dans le traitement de l’allodynie, voire pas du tout.

Mais il existe des moyens pour soulager cette sensation douloureuse :

  • une rééducation sensitive à la douleur, qui consiste à reprogrammer les sensations via des exercices de désensibilisation ;
  • la neurostimulation médullaire, qui est une intervention chirurgicale consistant à envoyer des décharges électriques sur certaines zones de la moelle pour les stimuler et contrer le signal de la douleur.

Ces pros peuvent vous aider