Sommaire

Qu’est-ce qu’un test d’effort ? Que mesure-t-on pendant cet examen ? Comment se déroule le test ? Est-ce que cet examen est remboursé ?

Toutes les réponses dans notre article.

Qu’est-ce qu’un test d’effort ?

Un test d’effort, aussi appelé épreuve d’effort, consiste à suivre l’activité cardiaque pendant un exercice prolongé à intensité progressive, le test se poursuit jusqu’à ce qu'une fatigue apparaisse. C’est un examen réalisé à l’hôpital et prescrit pour identifier la cause de douleurs dans la poitrine ou dans le cadre d’un suivi en cardiologie (après une crise cardiaque par exemple).

Le test d’effort prescrit par un médecin est remboursé par la Caisse primaire d’Assurance Maladie.

Test d'effort et ECG

ECG correspond à Électro-Cardio-Gramme. Pendant un test d’effort, un électrocardiogramme permet d’étudier l’activité électrique du cœur et d’observer s’il a un fonctionnement normal pendant l’exercice.

Comment se passe un test d’effort ?

Préparation au test d’effort

Avant le test d’effort, il est conseillé de :

  • ne pas rester à jeun, il faut manger normalement jusque deux heures avant le test ;
  • continuer à prendre son traitement habituel, sauf avis contraire du médecin ;
  • ne pas fumer ;
  • porter une tenue et des chaussures suffisamment confortables pour faire du sport, avec une partie haute qui s’enlève facilement pour pouvoir placer des électrodes sur la poitrine.

 

Entretien avec le cardiologue

Le cardiologue s’assure que le test d’effort peut être réalisé dans de bonnes conditions et présente le déroulement de l’examen. Un consentement est demandé au patient avant de commencer.

Mesure de l’activité cardiaque au repos

Des électrodes sont placées sur le thorax du patient, allongé sur un lit. On enregistre au repos le nombre de battements de cœur par minute (rythme cardiaque), l’activité électrique du cœur (électrocardiogramme ou ECG) et la tension artérielle.

Épreuve d’effort : 10 à 30 minutes

Le test d'effort se déroule ainsi :

  • Le test commence par une marche tranquille sur tapis roulant. La vitesse et l’inclinaison du tapis roulant augmentent progressivement, par paliers, toutes les deux à trois minutes.
  • Si l’épreuve d’effort n’est pas réalisée avec un tapis roulant, elle peut se faire avec un vélo spécifique. Sur le même principe, l’exercice commence doucement. Un frein augmente petit à petit la difficulté, pédaler demande de plus en plus d’effort.
  • Rythme cardiaque, électrocardiogramme et tension artérielle sont mesurés tout au long du test.
  • Il est demandé de ne pas parler pendant le test. Tout problème pourra être signalé à l’aide de gestes préalablement définis entre le médecin et le patient.
  • Le test s’arrête quand apparaissent les premiers signes de fatigue.

Il est possible en parallèle du test d’effort de mesurer la qualité de la respiration. Pour cela, un masque est posé sur le visage pour recueillir les gaz expirés pendant l’exercice. Des prélèvements sanguins pour analyse peuvent compléter l’examen.

Phase de récupération

À la fin du test, il est demandé de continuer tranquillement l’exercice pendant quelques minutes, le temps que l’enregistrement du rythme cardiaque, de l'électrocardiogramme et de la tension artérielle indique que le patient a récupéré les valeurs mesurées au repos.

Si les résultats du test d’effort ne sont pas donnés à la fin de l'examen, ils seront directement adressés au médecin qui a prescrit le test.

Ces pros peuvent vous aider