Sommaire

Trouble psychomoteur impressionnant, la catalepsie est caractérisée par une raideur du corps, donnant l'impression que la personne frappée est transformée en statue. Pour quelles raisons survient-il et comment y remédier ? Le point ici.

Catalepsie : définition

La catalepsie correspond à un état où les muscles sont figés dans une position donnée, dans une partie du corps seulement (elle est alors dite localisée) ou dans sa totalité. La personne concernée ne peut plus bouger pendant une durée plus ou moins longue, de quelques minutes à plusieurs heures, voire pendant plusieurs jours.

Dans certains cas de catalepsie, il est possible qu'une tierce personne déplace un membre du patient, le bras par exemple, et le place dans une certaine position, qui est alors maintenue et figée. Dans d'autres cas, la rigidité du corps est telle qu'aucune mobilisation n'est possible.

La personne en état de catalepsie est peu sensible au toucher ou à la douleur. Elle ne répond généralement pas lorsqu'on la sollicite.

 

Catalepsie : causes

Ce symptôme peut être observé dans différents contextes, associés ou non à une maladie. Les causes les plus fréquentes sont les suivantes :

  • Pathologies psychiatriques, comme la schizophrénie ou l'hystérie. Dans ce cas, elle peut se présenter sous la forme de crises catatoniques qui surviennent brutalement, les membres du patient sont hypertendus et le tronc forme un arc de cercle ; ou de sommeil cataleptique : la personne semble dormir mais est en fait en état de veille, consciente de son environnement.
  • Troubles neurologiques, provoqués par la maladie de Parkinson par exemple, le développement d'une tumeur ou une crise d'épilepsie.
  • Sevrage à certaines drogues, notamment la cocaïne.
  • Suite à une émotion particulièrement intense.

Symptômes de la catalepsie

Les manifestations de la catalepsie sont ainsi :

  • une rigidité du corps, des muscles du visage ;
  • une diminution des sensations ;
  • un maintien de la position lorsqu'on déplace un membre (on parle de flexibilité cireuse) ;
  • un ralentissement des fonctions vitales, une respiration et des battements cardiaques très faibles ;
  • une pâleur ;
  • une perte du contrôle musculaire.

Face à ses signes, à une époque où la médecine ne disposait pas d'outils diagnostics perfectionnés, des patients en état de catalepsie ont pu être considérés à tort comme décédés.

Traitement de la catalepsie

Comme la catalepsie provoque une raideur musculaire, l’administration de médicaments relaxant les muscles peut s'avérer utile (myorelaxant). Lorsqu'elle est provoquée par des troubles psychiatriques, leur prise en charge à la fois en psychothérapie et par le recours à des médicaments (anti-psychotiques) est indispensable.

Ces pros peuvent vous aider