Sommaire

Douleur d'origine nerveuse, la radiculalgie peut devenir très invalidante. Découvrons ses différentes formes, ses causes potentielles et les moyens de la soulager.

Radiculalgie : définition

La radiculalgie, ou douleur radiculaire, est une manifestation douloureuse provoquée par la compression de la racine d'un nerf connecté à la moelle épinière. Elle se manifeste ainsi le long de son trajet, partant de la colonne vertébrale et pouvant irradier dans les membres supérieurs ou inférieurs.

Symptômes de la radiculalgie 

La compression d'un nerf rachidien provoque généralement une douleur intense, qui peut être accompagnée par d'autres types de manifestations :

  • des paresthésies, c'est-à-dire des troubles de la sensibilité : engourdissement, fourmillements, picotements... ;
  • une faiblesse des membres, voire une paralysie. Il s'agit alors d'une urgence médicale.

Les radiculalgies les plus fréquemment observées sont :

  • les douleurs sciatiques, provoquées par une compression d'une des racines du nerf sciatique, entre la quatrième et la cinquième vertèbre lombaire (L4-L5) ou cette dernière et la première vertèbre sacrée (L5-S1), situées en bas du dos. Elles se diffusent dans la fesse, puis le long de la jambe jusqu'au pied ;
  • la cruralgie est quant à elle provoquée par la compression d'une des racines du nerf crural, entre la troisième et quatrième vertèbre lombaire (L3-L4) ou la quatrième et cinquième vertèbre lombaire (L4-L5). Les douleurs sont ressenties à l'avant de la cuisse, c'est pour cela que l'on parle parfois de « sciatique du devant », jusqu'au genou mais également au niveau de l'aine.

Radiculalgie : causes

La compression peut être provoquée par différents facteurs, notamment :

  • l'apparition d'une hernie discale. Elle se forme au niveau du disque situé entre deux vertèbres, lorsque son enveloppe externe se déchire et permet au noyau de sortir ;
  • l'usure du disque intervertébrale, provoquée par exemple par l'arthrose ;
  • un canal lombaire étroit, c'est-à-dire un rétrécissement du canal rachidien situé au milieu des vertèbres du bas du dos, qui provoque des pincements des racines nerveuses ;
  • le développement d'une tumeur.

Traitement des radiculalgies

Les radiculalgies s'intensifient en cas d'effort et sont donc soulagées par le repos. Il est ainsi important, lorsqu'on en souffre, d'éviter les activités physiques trop soutenues. L'équipe médicale va prendre en charge l'origine de cette douleur, par exemple en recourant à une intervention chirurgicale dans certains cas de hernie ou de rétrécissement du canal lombaire.

Le symptôme en tant que tel peut également être soulagé. Les traitements classiques reposent :

  • sur l'administration d'anti-inflammatoires par voie orale, de myorelaxants (des médicaments qui détendent les muscles) et d'antalgiques ;
  • sur des infiltrations : des corticoïdes sont injectés à proximité de la racine nerveuse à l'origine des douleurs pour apporter un soulagement sur plusieurs semaines ;
  • sur une rééducation par un kinésithérapeute pour soulager les tensions au niveau des vertèbres.