Sommaire

La méthode Mézières est une méthode d’orthopédie, mise au point en 1947 par la kinésithérapeute Françoise Mézières, qui considère le patient dans sa globalité.

Cette méthode est possible dans toutes les indications de la kinésithérapie, même si elle s’oppose aux techniques de la kinésithérapie classique. Son objectif est de supprimer tous les déséquilibres de la musculature, pour rétablir une harmonie globale du corps. On vous dit tout sur la méthode Mézières.

Objectifs de la méthode Mézières

La méthode Mézières est une technique posturale, qui consiste à rétablir l’équilibre général de l’ensemble de la musculature du corps humain, pour guérir les différentes perturbations de l’organisme au niveau des os et des organes.

Les déséquilibres et les tensions musculaires seraient à l’origine d’autres déséquilibres (articulaires, circulatoires, fonctionnels) qui engendreraient les symptômes perçus par le patient.

En pratique, les objectifs de la méthode Mézières sont les suivants :

  • considérer le corps humain dans sa globalité pour l’aider à retrouver son équilibre ;
  • libérer la fonction respiratoire ;
  • lutter contre les raccourcissements musculaires par des étirements ;
  • restaurer la mobilité de toutes les articulations ;
  • permettre au patient d’être acteur de sa prise en charge ;
  • créer une relation privilégiée et de confiance entre le soignant et le patient.

La méthode Mézières peut intervenir à plusieurs moments dans la prise en charge du patient :

  • Méthode thérapeutique : elle est utilisée en présence de symptômes, le patient se plaint de douleurs.
  • Méthode en entretien : elle se fait de manière régulière, pour éviter les rechutes et consolider les résultats antérieurs.
  • Méthode préventive : pour éviter les mauvaises postures qui pourraient créer de nouveaux symptômes.

 

Méthode Mézières : sur quels principes repose-t-elle ?

La méthode Mézières repose sur une approche globale du corps humain, et pas seulement de la zone douloureuse :

  • Le corps humain est considéré dans sa totalité, comme un ensemble d’éléments interagissant étroitement les uns avec les autres.
  • Chaque partie du corps est reliée aux autres, notamment par l’intermédiaire des muscles. Lorsqu’un muscle se raccourcit ou se contracte de manière anormale, toutes les autres parties du corps peuvent être impactées par ce changement et vont réagir par des phénomènes de compensation (encore appelées des « tricheries »).
  • S’ensuit toute une série de déséquilibres et de compensations à l’origine des symptômes du patient.

Dans la méthode Mézières, le soignant s’attache à supprimer les mécanismes de compensation en supprimant tous les raccourcissements musculaires.

La méthode repose sur des techniques posturales d’étirement qui vont permettre :

  • un allongement des muscles ;
  • un assouplissement des articulations ;
  • une détente des muscles contractés ;
  • une libération de la respiration en travaillant sur le diaphragme.

Méthode Mézières : à qui s’adresse-t-elle ?

La méthode Mézières peut s’appliquer à toutes les indications de la kinésithérapie classique :

  • les problèmes orthopédiques ;
  • les troubles musculaires, articulaires, névralgiques ou neurologiques ;
  • certains troubles digestifs, cardiaques, respiratoires, circulatoires ou gynécologiques ;
  • le stress sévère.

La méthode Mézières requiert une implication importante du patient. Elle est donc difficilement utilisable chez les jeunes enfants, en dessous de l'âge de 7 ans.

Dans certains cas, il n’est pas possible d’utiliser la méthode Mézières :

  • lorsque le patient ne veut ou ne peut pas s’impliquer dans la méthode ;
  • en cas d’infections ou de réactions inflammatoires aiguës ;
  • si le patient souffre de troubles psychiatriques.

Déroulement des séances Mézières

Créée en 1947, cette méthode est actuellement pratiquée par plus de 500 kinésithérapeutes en France.

Méthode Mézières : première séance

Lors de la première séance, le kinésithérapeute prend connaissance des antécédents du patient, observe et examine l’ensemble du corps et des postures corporelles, puis réalise un bilan détaillé des symptômes du patient.

À la fin de cette séance, il établit un programme de travail et détermine le nombre et le rythme des séances.

Pendant les séances

Lors des séances, le kinésithérapeute utilise un travail au sol ou sur une table pour faciliter les étirements :

  • Le patient est debout, assis ou allongé, selon les cas.
  • Le kinésithérapeute recourt à des techniques de massage et de mobilisation, à des techniques posturales pour permettre l’étirement des muscles et la libération des articulations.
  • Les étirements sont réalisés en parallèle d’un travail d’expiration pour étirer le diaphragme et libérer la respiration.

Après les séances Mézières

Suite aux séances, certains patients peuvent ressentir des effets désagréables : faim, froid, fatigue, fourmillements, tremblements, courbatures, qui témoignent de l’effet des séances. Ces effets immédiats disparaissent généralement dans les 24 heures après la séance.

Les effets bénéfiques des séances peuvent être rapidement mesurés par le patient (parfois dès la première séance), même si généralement, plusieurs mois sont nécessaires pour aboutir au résultat optimal de la méthode.

Pour que la méthode soit efficace, une séance hebdomadaire est recommandée, à raison de 45 minutes à 1 heure par séance. Progressivement, les séances peuvent être espacées pour certains patients.

Prix de la méthode Mézières

La méthode Mézières peut être prescrite par les médecins et bénéficie donc d’un remboursement par l’Assurance maladie sur la base des remboursements des actes de kinésithérapie. En revanche, les séances sont plus longues que les séances de kinésithérapie classique et il reste souvent une part à la charge du patient.

Le nombre de séances varie en fonction des symptômes du patient, mais plusieurs mois de séances sont souvent nécessaires.

Le prix des séances s’échelonne de 45 à 65 € en général, avec une partie remboursée par l’Assurance maladie.

Ces pros peuvent vous aider