Sommaire

Votre genou est douloureux et a doublé de volume ? Peut-être faites-vous face à un épanchement de synovie... De nombreuses situations peuvent en être à l'origine : découvrons-les dans cet article, ainsi que la façon dont le médecin pourra établir son diagnostic pour ajuster le traitement proposé.

Épanchement de synovie : définition

La plupart des articulations de notre corps sont dites « synoviales » et permettent la mise en œuvre des mouvements. Elles sont constituées de différentes parties :

  • les deux extrémités des os qu'elles unissent, recouvertes de cartilage ;
  • la capsule articulaire, constituée d'une matière fibreuse qui entoure l'articulation ;
  • les ligaments, qui contribuent à sa stabilité.

La capsule articulaire est tapissée par la membrane synoviale, qui produit un liquide visqueux destiné à lubrifier les structures constituant l'articulation et à fournir des éléments nutritifs au cartilage. Il ressemble à du blanc d'œuf, caractéristique d'où est tiré son nom de liquide synovial (« ovum » signifie œuf en latin).

Dans différentes circonstances, le liquide synovial peut être produit en quantité plus importante qu'à l'accoutumée et s'accumuler au niveau de l'articulation : on parle alors d'épanchement de synovie.

 

 

Qu'avez-vous pensé de la vidéo ?

 

Symptômes

L'épanchement de synovie se traduit par différents signes :

  • un gonflement visible au niveau d'une articulation ;
  • des douleurs ;
  • une perte de mobilité de l'articulation, contrariant les mouvements.

Il se manifeste le plus souvent au niveau du genou, mais toutes les articulations mobiles peuvent être concernées, comme le poignet, le coude, la cheville...

Causes d'un épanchement de synovie

Un épanchement de synovie peut survenir dans différents contextes :

  • suite à un traumatisme : une fracture ou une entorse par exemple, consécutives à un accident ;
  • en cas d'arthrose, une maladie associée à l'usure des cartilages.

Il peut également survenir en cas d'arthrite, maladie inflammatoire, qui peut être de différente nature :

  • arthrite septique provoquée par un microbe, par exemple Borrelia burgdorferi responsable de la maladie de Lyme ;
  • arthrite micro-cristalline (des petits cristaux se trouvent dans l'articulation, en cas de goutte ou de chondrocalcinose articulaire) ;
  • une maladie rhumatismale inflammatoire comme la spondylarthrite, l'arthrite psoriasique ou la polyarthrite rhumatoïde.

Épanchement de Synovie : prise en charge du patient

Poser le diagnostic

Pour déterminer l'origine de l'épanchement de synovie et proposer un traitement adapté à son patient, le médecin réalise une ponction du liquide synovial, qui est ensuite analysé en laboratoire. Ceci fournit de précieuses informations et permet :

  • de déterminer si le liquide est inflammatoire ou non, en fonction du nombre de cellules qu'il contient (plus de 1 000 par mm³ signe une origine inflammatoire) ;
  • de déceler une éventuelle infection ;
  • de mettre en évidence la présence de sang.

Traitement

Pour apporter un soulagement immédiat à son patient, le médecin peut éliminer le liquide excédentaire par une ponction et ainsi réduire la pression qui règne au sein de l'articulation. En fonction de la cause de l'épanchement de synovie, des médicaments peuvent être indiqués :

  • un traitement antibiotique est mené en cas d'infection ;
  • la prise d'anti-inflammatoires et d'anti-douleurs est proposée pour soulager les rhumatismes inflammatoires, de manière ponctuelle.

 

Ces pros peuvent vous aider