Sommaire

Un patch chauffant diffuse une chaleur en continue sur une zone douloureuse du corps, et apporte une détente et une relaxation des muscles.

Il peut être appliqué dans les douleurs de l'arthrose, des rhumatismes, des entorses, des courbatures et même les douleurs des règles. Voyons maintenant comment il agit pour l'utiliser au mieux.

Bienfaits du patch chauffant ou thermothérapie

Le patch chauffant ne remplace pas, bien sûr, l'avis et le soin d'un ostéopathe, d'un kinésithérapeute, d'un médecin, ou d'un fasciathérapeute : il vient en complément :

  • La chaleur apportée à un endroit douloureux du corps par le patch chauffant, dilate les vaisseaux, augmente le flux du sang, favorisant ainsi l'apport d'oxygène et de nutriments, puis facilite l'élimination des toxines, ce qui décontracte les muscles, relaxe, et diminue la douleur.
  • Pour créer cette chaleur, le patch renferme de nombreuses substances induisant une réaction chimique (l'eau et le charbon produisent de la chaleur au contact de l'air) chargée de réchauffer la patch, et par conséquent la zone corporelle douloureuse.
  • Ces substances varient d'un patch à l'autre. On peut trouver du varmiculite (minéral naturel), du fer, de la poudre d'acier, de l'eau, du charbon activé, du chlorure de potassium.

Le patch peut parfois entraîner une irritation, une rougeur, un picotement, un gonflement, voire une brûlure si vous portez un vêtement trop ajusté, ou si vous appuyez sur le patch. Aussi, il ne faut pas garder le patch chauffant plus d'une journée, ou pendant la nuit.

En moyenne, selon le patch, la durée de diffusion de la chaleur est maximale après 15 à 30 minutes, puis se prolonge en continu de 6 à 8 heures, voire même 10 heures.

 

Indications du patch chauffant

Ce patch est indiqué comme décontractant et/ou anti-inflammatoire pour les douleurs de :

  • tensions musculaires, entorses, crampes, tendinite ;
  • arthrose, arthrose du genou, arthrose cervicale ;
  • courbatures après le sport ;
  • polyarthrite rhumatoïde, (mais il est contre-indiqué dans les poussées aiguës) ;
  • règles douloureuses, lumbagos, torticolis.

Il s'applique, selon l'endroit de la douleur, sur la nuque, les reins, les poignets, les épaules...

Vous pourrez acheter un paquet de patchs (sans ordonnance), avec éventuellement une ceinture, une genouillère, dans un magasin de sport, en pharmacie, en parapharmacie ou par correspondance.

Différentes sortes de patchs chauffants

Les patchs se mettent à même la peau ou se glissent/se collent dans un tissu pour atténuer l'effet trop chauffant et éviter une réaction cutanée provoquée par l'adhésif.

Ils sont à usage unique, et se fixent sur une peau saine, propre, et sans crème. Ils existent en petite, moyenne ou grande taille :

  • sous forme de bandage ;
  •  en compresses ;
  • logés dans une ceinture ou une genouillère.

Recommandations de l'ANSM et précautions d'emploi du patch chauffant

Certains patchs chauffants diffusent, en plus de leur chaleur, des solutions médicamenteuses. Aussi, certaines précautions sont recommandées par l'Agence nationale de sécurité du médicament depuis 2014 :

  • ne pas découper le patch ;
  • le corps peut changer de température qui peut elle-même varier la vitesse de diffusion de la dose du principe actif au travers de la peau, et provoquer un surdosage ;
  • enlever le patch usagé, avant d'en remettre un autre ;
  • lors d'une IRM, bien informer le personnel que vous portez un patch, qui pourrait induire une brûlure ;
  • respecter l'endroit indiqué où fixer le patch sur le corps selon les consignes médicales, et le mode d'emploi.

Le patch peut être utilisé chez l'enfant à partir de 12 ou 15 ans, quand il contient des huiles essentielles. Il est déconseillé chez les personnes cardiaques, ou atteintes d'insuffisance veineuse ou de diabète.

Lorsque le patch contient un anti-inflammatoire, la personne ne doit pas souffrir d'ulcère gastroduodénal.