Sommaire

Pour permettre le glissement des tendons les uns par rapport aux autres ou sur l'articulation, certains d'entre eux sont entourés par une gaine synoviale. L'inflammation des tendons et de cette gaine s'appelle ténosynovite et est particulièrement fréquente au niveau du poignet.

Ténosynovite : qu'est-ce que c'est ?

Tous les tendons ne possèdent pas de gaine tendineuse. Une inflammation d'un tendon qui n'a pas de gaine synoviale est appelée tendinite. On parle de ténosynovite lorsqu'il y a une inflammation d'un tendon et de sa gaine synoviale. Cela concerne :

  • ténosynovite bicipitale (épaule) ;
  • ténosynovite des fléchisseurs : inflammation de la gaine synoviale des tendons du poignet coté paume de la main ;
  • ténosynovite des extenseurs : au niveau des tendons de la face dorsale de la main ;
  • ténosynovite de De Quervain : inflammation de la gaine synoviale à la base du pouce ;
  • ténosynovite de la cheville.

Les parois internes de la gaine synoviale produisent la synovie, un liquide qui permet de lubrifier les articulations. En cas de mouvements répétitifs, d'une mauvaise posture, d'efforts soutenus ou de vibrations, il peut y avoir une altération de ce système de lubrification. Le tendon frotte alors contre sa gaine et peut en provoquer l'inflammation.

L'inflammation peut aussi, mais plus rarement, être provoquée par une infection bactérienne (à la suite d'une morsure, piqûre).

 

Ténosynovite de De Quervain : une forme fréquente

C'est une inflammation de la gaine synoviale qui entoure les deux tendons « long abducteur » et « court extenseur » au niveau de la base du pouce, en contact avec la base du radius (styloïde radiale) :

  • Une activité répétitive telle que pincer, visser, utiliser des ciseaux peut la provoquer.
  • Les mouvements peuvent déclencher la douleur, mais aussi un bruit semblable à celui des pas sur la neige : la crépitation.
  • Il existe un épaississement des cartilages entre les tissus osseux et fibreux de la gaine tendineuse. Une augmentation de volume peut donc être observée au niveau de la styloïde radiale.

Traitement de la ténosynovite

Éviter les mouvements déclencheurs est la priorité, il est important de mettre au repos la zone concernée.

L'utilisation d'anti-inflammatoires, ponctuellement, peut soulager la douleur. De même, les massages, l'application de glace ou de chaleur peuvent soulager.

Parfois, le recours à des injections de corticoïdes est bénéfique. 

Le plus important est de prévenir l'apparition des ténosynovites, notamment en milieu professionnel :

  • C'est pourquoi il existe souvent des formations proposées aux travailleurs exposés aux gestes répétitifs.
  • Un maintien correct de la main et un poste de travail bien aménagé sont protecteurs.

Ces pros peuvent vous aider