Sommaire

L'hémiplégie est une paralysie qui n'affecte qu'un seul côté du corps mais qui peut se manifester au niveau de différentes parties du corps comme la jambe, le bras ou le visage. Faisons le point sur cette paralysie : définition, symptômes, causes et traitements.

Qu'est-ce que l'hémiplégie ?

L'hémiplégie est une forme de paralysie, c'est-à-dire qu'elle se manifeste par une diminution ou une perte de la motricité. Cela se manifeste par une interruption des mouvements d'un ou plusieurs membres du corps comme le bras, la jambe ou le visage. Dans le cas de l'hémiplégie, la paralysie n'affecte qu'une seule moitié du corps. On peut distinguer :

  • Les hémiplégies totales et les hémiplégies partielles, qui affectent respectivement une partie ou l'ensemble des mouvements d'un côté du corps ;
  • Les hémiplégies proportionnelles et les hémiplégies non proportionnelles, qui touchent respectivement de manière égale ou inégale le haut et le bas du corps.

Quels sont les symptômes d'une hémiplégie ?

Affectant les mouvements d'un ou plusieurs muscles, une hémiplégie peut se manifester de deux façons différentes :

  • L'hémiplégie spasmodique, où les muscles atteints sont raides ;
  • L'hémiplégie flasque, où les muscles atteints sont mous et affaiblis.

En plus d'empêcher certains mouvements du corps, une hémiplégie peut être accompagnée d'autres troubles comme :

  • Des troubles de la parole, avec des difficultés à s'exprimer ;
  • Des problèmes oculaires, comme la perte de la moitié du champ visuel, ou l'apparition d'une vision double ;
  • Des difficultés pour s'alimenter et déglutir ;
  • Des troubles émotionnels, avec une perte de la maîtrise de soi et une sensation d'irritabilité ;
  • Des troubles cognitifs, comme des pertes de mémoires ;
  • Des troubles sensoriels, se manifestant notamment par des sensations désagréables au niveau des membres paralysés comme des picotements ou des brûlures ;
  • Des complications pour l'élimination urinaire, avec l'apparition d'une incontinence urinaire ;
  • Des complications pour l'élimination intestinale, avec l'apparition d'une constipation ;
  • Des troubles sexuels, comme des troubles de l'érection ou une perte de libido.
Lire l'article Ooreka

Quelles sont les causes de l'hémiplégie ?

Pour comprendre l'apparition de ces différents symptômes, il faut comprendre l'origine d'une hémiplégie. Celle-ci est liée à une atteinte du système nerveux central, c'est-à-dire que les ordres en provenance du cerveau et de la moelle épinière ne sont pas correctement transmis à l'ensemble des muscles. En cas d'hémiplégie, une lésion survient au niveau de ce système de transmission des messages moteurs à destination des muscles. Si elle survient sur la partie gauche, la paralysie se manifestera sur le côté droit, et inversement. Ces lésions sont généralement liées à la survenue d'une pathologie ou d'un traumatisme comme :

  • Un accident vasculaire cérébral ou AVC, qui est lié à un dysfonctionnement de la circulation sanguine au niveau du cerveau ;
  • Une hémorragie cérébrale, qui survient à cause d'un écoulement de sang en dehors des voies de circulation sanguine au niveau du cerveau ;
  • Une ischémie cérébrale, c'est-à-dire une diminution de l'apport sanguin au niveau du cerveau ;
  • Un traumatisme crânien ;
  • Une tumeur cérébrale ;
  • Un coma, altération totale ou partielle de différentes fonctions de l'organisme  ;
  • Une infection du système nerveux ;
  • Une pathologie inflammatoire, comme la sclérose en plaques qui est une maladie qui affecte notamment le cerveau et la moelle épinière.

Quel traitement pour l'hémiplégie ?

Dans un premier temps, un patient hémiplégique est pris en charge par le service des urgences neuro-vasculaires. Dans un second temps, le traitement de l'hémiplégie se fait essentiellement à travers une rééducation auprès de différents professionnels de santé :
  • Un kinésithérapeute dans le but d'améliorer les mouvements du patient rendus difficiles ou impossibles ;
  • Un ergothérapeute pour trouver avec le patient des solutions pratiques dans la vie quotidienne ;
  • Un orthophoniste pour améliorer les problèmes de langage, de mémoire et de perception dans l'espace ;
  • Un psychothérapeute ou un psychologue afin que le patient puisse s'exprimer et qu'il retrouve confiance en lui.

Il n'existe pas réellement de traitement pour l'hémiplégie. En effet, on s'intéresse plutôt au traitement des causes d'une hémiplégie pour diminuer la paralysie ou éviter que celle-ci ne s'aggrave. Le type et l'urgence du traitement dépendent des causes identifiées et de la gravité des symptômes. Malgré ces traitements, certaines lésions au cerveau peuvent malheureusement être irréversibles.

Ces pros peuvent vous aider