Sommaire

Le syndrome de Tietze ou costochondrite fait partie des 3 syndromes inflammatoires touchant les côtes. Le plus souvent d’origine inconnue, il se caractérise par des douleurs thoraciques localisées, pouvant être confondues avec les douleurs annonciatrices d’un accident cardiovasculaire. Sans gravité, le syndrome de Tietze peut être traité avec des médicaments. Dans certains cas, il peut nécessiter une intervention chirurgicale.

Qu'est-ce que le syndrome de Tietze ?

Trois syndromes peuvent être à l’origine de douleurs costales :

  • Le syndrome de Tietze ;
  • Le syndrome de Cyriax correspondant à des luxations répétées de l’extrémité d’une fausse côte, entraînant une compression du nerf intercostal et donc des douleurs ;
  • La xyphodynie désigne des douleurs de l’appendice xiphoïde (structure cartilagineuse ou osseuse située à proximité du sternum), parfois liée à sa saillie sous la peau.

Le syndrome de Tietze est une affection rhumatologique, qui résulte d’une inflammation du cartilage costo-sternal (cartilage des côtes et de la jonction du sternum), le plus souvent localisée au niveau des 2ème et 3ème côtes.

 

Symptômes du syndrome de Tietze

Le syndrome de Tietze se matérialise par plusieurs symptômes caractéristiques :

  • des douleurs thoraciques entre les 2ème et 3ème côtes et/ou au niveau du sternum ;
  • des douleurs très vives faisant penser à un pincement ;
  • une apparition brutale en quelques heures ;
  • en général d’un seul côté de la cage thoracique ;
  • une amplification de la douleur lors des mouvements et lors des inspirations profondes ;
  • une rougeur et un œdème sur la peau au niveau de la région douloureuse ;

Diagnostic du syndrome de Tietze

En général, les personnes souffrant des douleurs du syndrome de Tietze consultent rapidement un médecin, car ils craignent une origine digestive, pulmonaire ou cardiovasculaire à ces douleurs. Les douleurs thoraciques du syndrome de Tietze sont majorées par les mouvements ou un appui sur la zone douloureuse. Même si les douleurs semblent caractéristiques d’un syndrome de Tietze, le médecin prescrit généralement des examens complémentaires pour éliminer toute origine cardiaque ou pulmonaire :

  • un électrocardiogramme ;
  • une radiographie du thorax ;
  • des analyses de sang pour doser les marqueurs cardiaques.

Traitement du syndrome de Tietze

Le syndrome de Tietze est une pathologie bénigne, due à une réaction inflammatoire des côtes et/ou du sternum. Le traitement repose sur plusieurs aspects :

  • du repos ;
  • une prise en charge de la douleur par des médicaments antalgiques (paracétamol, anti-inflammatoires non stéroïdiens) ;
  • une pommade anti-inflammatoire ;
  • parfois, une infiltration de corticoïdes ou d’anesthésiques locaux au niveau de la zone douloureuse.

Prévention du syndrome de Tietze

Pour limiter la survenue de douleurs costales et en particulier du syndrome de Tietze, quelques mesures simples peuvent être adoptées :

  • Bien s’échauffer avant de pratiquer une activité physique.
  • Bien s’hydrater en consommant au moins 1.5 l d’eau par jour.
  • Limiter les mouvements qui sollicitent beaucoup la colonne vertébrale en cas d’hernie discale connue.
  • Pratiquer régulièrement une activité physique.
  • Ne pas fumer.

Ces pros peuvent vous aider