Sommaire

Les douleurs pelviennes chroniques sont des douleurs ressenties dans le bas ventre et qui ne sont pas soulagées par les antalgiques classiques. Elles ne sont pas associées à une infection ou une maladie particulière et l'origine de ces douleurs est parfois difficile à établir. La proximité des appareils digestif, reproducteur et urinaire rend en effet difficile un diagnostic précis. Rassurons-nous, depuis plusieurs années, ces douleurs sont mieux prises en charge par une approche multidisciplinaire.

Que sont les douleurs pelviennes chroniques ?

Les douleurs pelviennes sont des douleurs situées au niveau du bas ventre. On les considère comme chroniques lorsqu'elles durent depuis plus de 6 mois. Elles peuvent prendre différentes formes (tiraillements, lancements...), mais ont le point commun d'être persistantes et de ne pas être soulagées par les antidouleurs habituels.

Lire l'article Ooreka

 

Symptômes des douleurs pelviennes chroniques

Les douleurs pelviennes chroniques peuvent être cycliques ou non. Chez l'homme, elles se manifestent par des douleurs dans le bas ventre ou au niveau des organes génitaux à la miction, à la défécation ou pendant les relations sexuelles et sont souvent accentuées en position assisse. Chez la femme, les douleurs pelviennes chroniques peuvent être cycliques, et liées au cycle menstruel, ou pas. Elles engendrent souvent :

  • des sensations de brûlure ou d'étirements ;
  • des tiraillements ;
  • des lancements ;
  • des douleurs pendant l'acte sexuel ;
  • des douleurs à la miction ou à la défécation.

Causes des douleurs pelviennes chroniques ?

Les causes des douleurs pelviennes chroniques sont multiples et essentiellement urologiques, gynécologiques ou intestinales.

Douleurs pelviennes chroniques : origine urologique

Chez l'homme, la cause la plus fréquente est la prostatodynie ou douleur de la prostate. Chez la femme, les douleurs peuvent être dues à un syndrome de vessie douloureuse ou à une cystite.

Lire l'article Ooreka

Douleurs pelviennes chroniques : origine gynécologique

Chez la femme, bon nombre de douleurs pelviennes non chroniques sont la conséquence d'adhérences au niveau des organes génitaux : ce sont de petites attaches qui empêchent les organes d'être mobiles. Ces douleurs peuvent aussi être le résultat d'un éventuel traumatisme ou d'un ancien acte chirurgical (kystectomie, épisiotomie...). Les douleurs pelviennes chroniques cycliques peuvent enfin être dues à l'endométriose (des cellules utérines qui se retrouvent en dehors de l'utérus).

Douleurs pelviennes chroniques : origine intestinale

La douleur chronique pelvienne est aussi parfois causée par des dysfonctionnements gastro-intestinaux. En effet, les douleurs de l'intestin peuvent se projeter dans tout l'abdomen, y compris la zone pelvienne. Le syndrome du côlon irritable ou la maladie cœliaque, qui provoquent des inflammations douloureuses de l'intestin, engendrent par exemple des douleurs pelviennes.

Douleurs pelviennes chroniques : autres origines

Plus rarement, les douleurs chroniques pelviennes peuvent enfin également être dues à :

  • des causes musculaires (muscle releveur de l'anus non fonctionnel) ;
  • des causes neurologiques (nerf pudendal trop stimulé ;
  • des causes veineuses (varices au niveau de l'utérus par exemple).

Conséquences des douleurs pelviennes chroniques

Les douleurs pelviennes chroniques sont souvent particulièrement handicapantes.

  • Elles peuvent diminuer le nombre et la qualité des rapports sexuels.
  • Elles empêchent une élimination efficace des fèces, provoquant ainsi une constipation.
  • Elles sont source d'angoisse car, en l'absence de diagnostic précis, de nombreux examens parfois invasifs peuvent être prescrits.
Lire l'article Ooreka

Traitement contre les douleurs pelviennes chroniques

Le diagnostic : l'élément essentiel pour un traitement efficace des douleurs pelviennes

Le diagnostic des douleurs chroniques pelviennes passe souvent par de nombreux examens. Il convient en effet d'écarter toute cause infectieuse notamment. Une prise de sang et une analyse d'urine sont généralement prescrites. Des échographies pelviennes peuvent être pratiquées afin de s'assurer de l'intégrité des structures rénales, urinaires et gynécologiques. Des examens complémentaires enfin, plus spécifique, comme la cystoscopie ou la fibroscopie, peuvent être envisagées en cas de suspicion de pathologies précises.

Douleurs pelviennes chroniques : traitement et prévention

Le traitement est basé sur la compréhension des causes de la douleur. Si les antalgiques modérés peuvent donner des résultats, d'autres médicaments comme les antihistaminiques s'avèrent aussi parfois efficaces.

Une psychothérapie est conseillée si les douleurs ne peuvent pas être gérées ou si elles sont augmentées par le stress. La prévention des douleurs chroniques n'est en effet pas possible, car l'origine des douleurs est variable et l'intensité imprévisible. Un suivi de la douleur sur le long terme aux patients ayant subit une opération reste toutefois recommandé et bénéfique.

Aussi dans la rubrique :

Douleurs aux muscles

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider