Crampe

Écrit par les experts Ooreka

Causes et symptômes de la crampe.

Les crampes musculaires sont des contractions musculaires involontaires, incontrôlées.

Crampe : un spasme intense

Crampe au mollet droit pendant la course

Dans certains cas, des muscles striés peuvent se contracter spontanément, sans décision cérébrale : cela s'appelle un spasme.

Si ce spasme persiste et s'il est très intense, il prend alors le nom de crampe :

  • la crampe se manifeste par des contractions violentes et très douloureuses ;
  • elle peut concerner un ou plusieurs muscles et survenir dans diverses situations.

Les crampes sont très fréquentes :

  • on estime qu'environ 95 % de la population a eu une crampe au moins une fois dans sa vie ;
  • elles se font plus présentes en vieillissant alors qu'elles sont plus rares chez les enfants, même si elles existent.

Caractéristiques des crampes : les signes cliniques

Diagnostiquer une crampe est chose aisée, car plusieurs signes cliniques ne trompent pas.

La crampe est une contraction musculaire involontaire  avec :

  • un durcissement visible et palpable du muscle (ou du groupe musculaire) concerné ;
  • une durée allant de quelques secondes à un quart d'heure (voire plus parfois) ;
  • une impossibilité à poursuivre son activité ;
  • une disparition spontanée.

À noter : N'importe quel muscle est susceptible d'être victime d'une crampe. On distingue également les crampes nocturnes et les crampes chez les femmes enceintes.

Zones les plus touchées par la crampe : les extrémités

Les zones les plus fréquemment touchées par les crampes sont les extrémités :

Les muscles lisses peuvent aussi être sujets aux crampes, c'est notamment le cas des muscles :

Cas particulier : la crampe du muscle diaphragme qui donne ce qu'on appelle communément un hoquet.

Important : On a souvent tendance à appeler ces crampes des spasmes, même si c'est là un abus de langage.

Différents types de crampes : tétanie, spasmes, etc.

Il existe différents types de crampes :

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

La vraie crampe : la crampe la plus fréquente

Ce type de crampe concerne une partie d'un muscle, un muscle entier ou un groupe musculaire complet.

Elle survient en cas :

  • d'activité intense : aussi bien pendant l'activité que plusieurs heures après ;
  • d'activité répétitive ;
  • de blessure : elle est alors persistante (elle limite le déplacement des os en cas de fracture, la contraction musculaire jouant ainsi un rôle protecteur) ;
  • de déshydratation ;
  • d'hypokaliémie (diminution du taux de potassium dans l'organisme) ;
  • de mauvaise répartition des liquides organiques (en cas d'ascite ou de dialyse par exemple) ;
  • d'appauvrissement en calcium ou en magnésium ;
  • d'excès en calcium ou en magnésium.

Dans ces deux derniers cas, c'est l'excitabilité nerveuse qui est affectée et qui va entraîner des crampes.

La tétanie : un type de crampe spécifique

En cas de tétanie, l'ensemble des cellules nerveuses de l'organisme fonctionne simultanément et excite les muscles.

Ce mécanisme entraîne une réponse excessive des muscles qui :

  • se contractent ;
  • et entraînent des crampes généralisées.

C'est ce système qui s'applique en cas de tétanos, mais le terme de tétanie est utilisé dans d'autres circonstances notamment en cas :

  • d'hypocalcémie ;
  • d'hypomagnésie.

Ce qui permet de distinguer ces crampes des crampes vraies sont les signes associés :

  • perte de sensibilité ;
  • fourmillements (paresthésies).

La crampe dystonique : paupières, lèvres, etc.

Les crampes dystoniques sont des crampes qui surviennent dans un groupe musculaire différent de celui qu'on a volontairement contracté.

Le plus souvent, ce sont de petits muscles ou quelques fibres musculaires qui vont se tendre.

On retrouve ce type de minispasmes au niveau :

  • des paupières ;
  • des lèvres ;
  • ou de certaines parties du corps qui semblent se mouvoir de façon rythmique et autonome.

Ce type de crampe n'est pas douloureux et il est moins fréquent que les crampes vraies.

Les contractures musculaires : assez rares

Les contractures musculaires sont dues à un défaut de contraction musculaire.

Dans ce cas, les fibres musculaires ne sont plus en mesure de se relâcher.

Les nerfs ne sont pas impliqués dans ce type de crampe qui reste assez rare.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
guy roulier

ostéopathe, posturologue, naturopathe, phyto-aroma | naturemania.com

Expert

carole pascault

thérapeute en réflexologie plantaire et massage | les massages de carole

Nouvel expert

JM
jean luc martin

enseignant | particulier

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !