Sommaire

 

La crampe au pied est la crampe des sportifs.

La crampe au pied est douloureuse et handicapante : comme les autres crampes, elle est due à une contraction involontaire et douloureuse de certains muscles.

Les crampes peuvent aussi être localisées ailleurs :

Crampe au pied : la crampe des sportifs

Les sportifs sont souvent sujets à la crampe au pied que l'on appelle même parfois la crampe du coureur.

La plupart des triathlètes ont à faire face, un jour ou l'autre, à ce type de douleurs musculaires invalidantes.

Elles apparaissent fréquemment au cours de la nage ou de la course à pied, lorsque la sollicitation musculaire est importante.

De nombreux joueurs de football par exemple, en fin de match et à fortiori en cas de prolongations, vont avoir des problèmes de crampes.

Douleur d'une crampe au pied : des origines connues

La douleur est due à une double cause :

  • l'excès d'acide lactique ;
  • et la mauvaise vascularisation qui a du mal à éliminer l'acide accumulé au niveau du muscle et ce terrain acide va entraîner une crampe musculaire.

Il existe un signe musculaire précurseur de la crampe indiquant que l'organisme a besoin de récupérer : la fatigue musculaire.

Dans ce cas, le muscle aura tendance à « lâcher », indiquant qu'il atteint sa limite :

  • ce signe doit alerter le sportif ;
  • dans ce cas, il faut écouter son corps et le laisser se reposer un peu sous peine de voir des crampes apparaître.

Crampe au pied : plusieurs causes possibles

Les crampes au pied peuvent survenir à n'importe quel moment. Elles peuvent aussi bien apparaître au milieu d'une course qu'à la fin.

Les causes sont souvent :

  • un mauvais échauffement musculaire (trop court ou mal mené) ;
  • un entraînement insuffisant (on veut trop en faire par rapport à ses capacités) ;
  • un entraînement trop intense (il ne faut pas aller au maximum de ses capacités et ne pas dépasser les 80 %) ;
  • une mauvaise séance d'étirement musculaire (mal menée ou trop violente alors que l'étirement doit être doux et progressif) ;
  • une mauvaise hydratation au cours de l'effort :
    • pas assez d'eau,
    • boisson trop sucrée ;
  • un manque de repos entre deux efforts soutenus.
Lire l'article Ooreka