Sommaire

 

Les crampes aux doigts sont aussi appelées crampes de l'écrivain.

Les crampes aux doigts sont douloureuses et handicapantes.

Les crampes peuvent aussi être localisées ailleurs :

Crampes aux doigts : la crampe de l'écrivain

Les crampes aux doigts peuvent également prendre le nom de crampe de l'écrivain, crampe du musicien ou crampe du golfeur.

Elles se caractérisent par une contracture involontaire des muscles des doigts (ou de la main) qui se manifeste souvent lorsque la personne écrit, joue d'un instrument ou effectue son swing au golf :

  • en cas de crampes installées, l'écriture s'en trouve fortement gênée et les mots deviennent illisibles ;
  • les crampes aux doigts vont être gênantes dans toutes sortes d'actions quotidiennes et sont très handicapantes pour les musiciens ;
  • les actions deviennent même impossibles bien que la gêne occasionnée soit indolore.

Symptômes des crampes aux doigts

Les crampes aux doigts se manifestent souvent lorsqu'une mauvaise position est prise en phase d'écriture :

  • crispation des doigts ;
  • tension du coude (écarté ou fléchi) ou des trapèzes ;
  • avant-bras tourné ;
  • poignet trop fléchi.

Les personnes concernées peuvent être :

  • soit jeunes et ayant peu l'habitude d'écrire ;
  • soit plus âgées et ayant pris l'habitude d'écrire dans de mauvaises postures.

Compensations contre les crampes aux doigts

Souvent, les personnes sujettes à ce type de crampes vont chercher à les compenser en exagérant les mouvements de l'épaule ou du coude en phase d'écriture notamment.

On peut ainsi voir bouger le tronc, la tête ou les épaules du patient lorsque celui-ci écrit.

Assez souvent, les rémissions sont spontanées dans les premiers temps, mais les crampes ont tendance à s'installer au fil du temps.

Les rechutes sont alors assez fréquentes.

Crampes aux doigts : quel traitement ?

Le traitement sera axé sur la rééducation pour obtenir une détente musculaire de l'ensemble du segment supérieur (des vertèbres cervicales aux doigts).

Il faut aussi retrouver les mouvements appropriés qui n'entraîneront pas de crampes.

Le traitement ostéopathique peut être extrêmement efficace pour :

  • faciliter le relâchement musculaire ;
  • détendre l'ensemble des structures aponévrotiques (enveloppes musculaires).
Lire l'article Ooreka