Élongation / élongation musculaire

Écrit par les experts Ooreka

 

Comment distinguer une élongation d'un claquage musculaire ?

L'élongation musculaire touche deux types de muscles en particulier :

Élongation musculaire : une micro déchirure musculaire

Une élongation musculaire est une toute petite déchirure musculaire, plus légère encore qu'un claquage musculaire. Comme dans la déchirure ou le claquage, mais à un niveau moindre, l'élongation est due à :

  • un effort musculaire trop important ;
  • qui dépasse les limites de l'élasticité musculaire.

Il s'agit plus exactement d'une sollicitation trop importante d'un muscle au cours d'un étirement important. La contraction importante combinée à une extension maximale entraîne une douleur qui fait office de signal.

Symptômes élongation musculaire : douleur localisée

L'élongation entraîne une douleur musculaire. Cette douleur est punctiforme, c'est-à-dire qu'elle peut être localisée avec précision.

Élongation musculaire : pas de douleur au repos

Comme toutes les déchirures musculaires, cette microdéchirure apparaît à l'effort. Mais contrairement aux autres, et en raison de sa faible importance, elle disparaît au repos.

Souvent, les élongations ne sont pas suffisamment douloureuses pour empêcher la personne de poursuivre son activité. Il faudrait pourtant éviter de continuer, car le problème risque :

  • de s'aggraver : le stade supérieur est le claquage musculaire voire la déchirure ou la rupture ;
  • et retarder la guérison future.

Diagnostic de l'élongation musculaire : sensation de piqûre

Il est possible de retrouver la microfissure en appuyant au niveau de la zone touchée :

  • cela ravive la douleur ;
  • cette douleur se ressent davantage comme une piqûre plutôt que comme un coup de poignard (sensation évoquée en cas de déchirure musculaire).

Elle est particulièrement peu perceptible lorsque les muscles sont chauds, mais :

  • elle peut légèrement réapparaître lorsqu'ils se refroidissent ;
  • elle est dans ce cas davantage perçue comme une sorte d'engourdissement.

L'examen clinique révèle :

  • une simple inflammation ;
  • parfois une certaine contracture musculaire, mais sans autre lésion musculaire décelable.

On ne retrouve ni œdème, ni hématome. Le diagnostic peut être confirmé en pratiquant une échographie.

Traiter l'élongation musculaire : quelques conseils

Soigner une élongation est relativement similaire à soigner une déchirure musculaire ou un claquage. Il s'agit tout d'abord d'appliquer de la glace puis de se conformer aux différentes recommandations de son thérapeute.

En cas de douleur importante, les antalgiques et les anti-inflammatoires permettent de la réduire. Différents types d'exercices, de traitements et de remèdes peuvent être proposés pour permettre la reprise d'un sport et surtout pour faire en sorte d'éviter les récidives. Ces solutions ne sont mises en place qu'après un repos de quelques jours.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !