EMG

Écrit par les experts Ooreka
EMG

EMG : un examen qui comporte plusieurs avantages.

Le corps humain est constitué de muscles dont on connaît l'anatomie.

Pour vérifier leur bon fonctionnement en cas de douleurs musculaires, on peut procéder à un EMG.

EMG : un examen médical utile

EMG signifie aussi bien :

  • électromyographie (l'examen) ;
  • électromyographe (l'appareil) ;
  • électromyogramme (le tracé obtenu par électromyographie).

Cet examen consiste à enregistrer l'activité d'un muscle ou d'un nerf pour déceler une éventuelle pathologie.

Il est très utile pour diagnostiquer l'origine exacte de certaines douleurs musculaires qui peuvent être :

  • d'origine purement musculaire ;
  • d'origine neuromusculaire : problème de transmission des influx nerveux depuis le système nerveux central vers les muscles.

Déroulement des séances d'EMG : 2 types d'examen

Il existe deux types d'examens distincts :

  • l'examen de détection de l'activité musculaire ;
  • l'examen de stimulation et de détection de l'activité musculaire.

EMG : l'examen de détection de l'activité musculaire

Cet examen consiste à enregistrer l'activité électrique d'un muscle : l'étude porte sur le muscle au repos puis au cours du mouvement.

L'examinateur, un neurologue le plus souvent (en cabinet médical ou à l'hôpital), place une électrode au niveau du muscle :

  • les EMG les plus anciens possèdent des électrodes en forme d'aiguille qui doivent traverser la peau et être enfoncées dans le muscle ;
  • les EMG les plus récents sont munis d'électrodes à placer sur la peau au niveau du muscle à tester.

L'examinateur demande ensuite au patient d'effectuer des mouvements : l'électrode va alors enregistrer l'activité neuromusculaire et la retranscrire sur un écran sous forme de tracé.

L'interprétation du tracé permet de déterminer les éventuels problèmes.

Examen de stimulation et de détection de l'activité musculaire

Le principe est le même que précédemment, mais cette fois l'électrode va stimuler un nerf en lui adressant un bref courant électrique :

  • par réaction, le nerf transmet le courant jusqu'au muscle qui va se contracter, de façon involontaire cette fois ;
  • le patient reste donc détendu, mais ses membres bougent tout seuls sous l'impulsion électrique à laquelle les muscles testés sont soumis.

Ce second test permet d'étudier aussi bien la vitesse de transmission nerveuse que la conduction neuromusculaire.

Censé être indolore, cet examen peut toutefois aller jusqu'à envoyer des courants de 100 milliampères ce qui n'est pas anodin : il dure entre une demi-heure et une heure.

EMG : différentes fonctions essentielles

L'EMG permet :

  • d'éliminer avec certitude les douleurs musculaires d'origine psychosomatique (30 % des cas) ;
  • de déterminer si la douleur ou le trouble a une origine :
    • centrale (cerveau ou moelle épinière) ;
    • nerveuse périphérique (nerf) ;
    • neuromusculaire (trouble de la conduction nerveuse) ;
    • musculaire (lésion musculaire pure).

Il est tout particulièrement préconisé dans le diagnostic des fatigues musculaires (myasthénies), des douleurs musculaires et des atteintes neurologiques.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !