Torticolis

Écrit par les experts Ooreka

Le torticolis est une contracture des muscles du cou, notamment des muscles sternocléido-occipitomastoïdiens (ou SCOM) et trapèzes.

Le traitement du torticolis doit être adapté à sa cause.

Torticolis : causes

Les torticolis peuvent avoir plusieurs causes : la principale est la contracture des muscles SCOM.

Contracture des muscles SCOM

Torticolis chronique : attention à l'arthrose

Le SCOM est un des muscles les plus impliqués dans le mécanisme du torticolis. On peut le palper du côté droit du cou lorsqu'on incline la tête à gauche.

Comme son nom le laisse supposer, le SCOM fait le lien entre :

  • le sternum (au centre du thorax) ;
  • la clavicule ;
  • l'occiput (os de la base du crâne) ;
  • la mastoïde (partie osseuse située derrière l'oreille).

Lorsque ce muscle se contracte d'un côté, il entraîne la tête en inclinaison du même côté et en rotation de l'autre.

Lorsqu'il se contracte simultanément des deux côtés, il entraîne la tête en flexion.

Lorsque ce muscle se spasme, se contracture, il va verrouiller la tête dans une position inconfortable et surtout très douloureuse.

Autres causes

Cependant, les torticolis peuvent avoir d'autres causes. Par exemple, ils peuvent venir :

  • d'une atteinte des disques intervertébraux (hernie discale) qui sont placés entre deux vertèbres dans la colonne vertébrale ;
  • de douleurs articulaires (arthrose).

Symptômes du torticolis : cou douloureux

Les symptômes du torticolis sont relativement évidents à repérer :

  • la tête est bloquée d'un côté ou de l'autre (torticolis vient du latin « tortum collum » signifiant cou tordu) ;
  • et une douleur au cou se fait sentir, notamment lorsqu'on cherche à le redresser.

Les muscles du cou sont durs et contractés.

La douleur peut irradier dans les bras (selon le même mécanisme qui fait que la douleur peut irradier dans les jambes en cas de lumbago : sciatique), créant dans ce cas une névralgie cervico-brachiale (NCB).

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

3 différents types de torticolis

Il existe trois principaux types de torticolis (hors torticolis d'origine neurologique et infectieuse comme dans la grippe par exemple) :

  • le torticolis commun ;
  • le torticolis spasmodique ;
  • le torticolis congénital.

Le torticolis commun : léger et bénin

Il s'agit d'un torticolis bénin, sans gravité.

C'est le type de torticolis qu'on peut éprouver le matin au réveil :

  • après avoir dormi dans une mauvaise position ;
  • ou lorsqu'on a conservé trop longtemps la tête dans une position contraignante (en réparant les canalisations sous un évier, par exemple).

Le torticolis spasmodique : douloureux et violent

C'est le type de torticolis qu'on éprouve lorsque le SCOM et/ou le trapèze se spasment violemment, généralement en cas de faux-mouvement.

Ils entraînent la tête en inclinaison et/ou en rotation et rendent la rotation ou l'inclinaison inverse soit extrêmement douloureuse soit tout simplement impossible.

Son origine reste assez mal connue et il pourrait être d'origine neurologique par irritation du nerf innervant le SCOM et/ou le trapèze.

Le torticolis congénital : origine foetale ou à la naissance

Ce type de torticolis est observé chez certains enfants (4 ‰) :

  • qui ont conservé une mauvaise position dans l'utérus au cours de la grossesse ;
  • ou dont les cervicales ont été traumatisées lors de la naissance (extraction par forceps notamment).

Ces enfants naissent avec une forme de torticolis facilement détectable, car :

  • on constate que l'enfant garde toujours la tête tournée du même côté ;
  • cette rotation entraîne presque systématiquement une plagiocéphalie (aplatissement du crâne au niveau de l'appui).

Torticolis : à faire en cas d'urgence

Le traitement du torticolis dépend essentiellement de son étiologie, c'est-à-dire de sa cause et donc de son origine.

Toutefois, certaines urgences doivent amener à une hospitalisation rapide, notamment en cas :

  • de signes neurologiques importants (confusion, faiblesse musculaire, photophobie, vertiges, paralysie, etc.) ;
  • de fièvre ;
  • de vomissements ;
  • d'irradiation douloureuse vers la poitrine.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
yvon alexis g.

conseiller spécialisé en phytothérapie & huiles es | plantes médicinales et huiles essentielles

Expert

CG
céline garreau

bioénergéticienne, libération du péricarde | de la pierre à la lune

Expert

judith arequion

formatrice en massage bien-être | espace renaitre, paris strasbourg

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !