Sommaire

Le tibia est l'os de la jambe, le périoste est l'enveloppe qui entoure l'os. La périostite tibiale est un syndrome douloureux de cette partie de la jambe. Elle est causée par des microtraumatismes répétés, souvent liés au sport. Ces derniers peuvent en effet entraîner une inflammation du périoste tibial, responsable des douleurs.

La périostite tibiale est particulièrement fréquente chez le coureur à pied et le tennisman. Elle survient surtout lors des entraînements sur sols durs ou après une reprise sportive suite à un arrêt prolongé.

Voici quelques conseils pour traiter une périostite tibiale.

1. Reconnaissez une périostite tibiale

Vous êtes sportif, vous avez une douleur de la partie inférieure de la jambe ? Il peut s'agir d'une périostite si :

  • Votre douleur siège à la partie inférieure et antérieure de la jambe.
  • Votre douleur est exacerbée si vous appuyez sur le devant de votre tibia (partie inférieure et antérieure de la jambe).
  • Votre douleur vous réveille la nuit.
Lire l'article Ooreka

Il est nécessaire de consulter votre médecin si vous avez l'un des signes ci-dessous, car il pourrait s'agir non pas d'une périostite tibiale, mais plutôt d'un syndrome des loges ou d'une fracture de fatigue du tibia :

  • La douleur ne vous réveille pas la nuit et le repos vous soulage.
  • Votre douleur ne cède pas malgré le traitement détaillé ci-après.
  • Vous avez une faiblesse musculaire et vous n'arrivez plus à relever le pied.
  • Vous sentez moins bien vos orteils.
  • Votre mollet est gonflé.
  • Vous avez des fourmillements ou des décharges électriques à la jambe.

2. Prévenez la périostite tibiale

Renouvelez vos chaussures de sport régulièrement

  • Évitez les chaussures usées.
  • Évitez de courir sur le macadam, préférez les pistes ou les sous-bois.
  • Au quotidien, chaussez-vous correctement, privilégiez les chaussures confortables avec un bon amorti.

Hydratez-vous

  • Pensez à boire avant, pendant et après l'effort sportif.
  • Gardez une bouteille d'eau à proximité durant l'effort.

Misez sur la progressivité dans le sport

La périostite survient plus fréquemment lors de la reprise du sport après un arrêt prolongé.

  • Évitez la surcharge d'entraînement : soyez progressif.
  • Écoutez votre corps : en cas d'apparition de douleurs, cessez l'effort sportif.

Luttez contre le surpoids

  • Adoptez une alimentation équilibrée.
  • N'hésitez pas à vous faire conseiller par une diététicienne si nécessaire.

Surpoids

Article

Lire l'article Ooreka

3. Traitez une périostite tibiale

Reposez-vous

Le repos est indispensable à votre guérison :

  • Cessez le sport pendant au moins 3 semaines.
  • Ne reprenez le sport qu'à disparition complète des douleurs.
  • Lors de la reprise, soyez progressif. En cas de réapparition des douleurs, cessez votre activité, vous réessayerez ultérieurement.

Utilisez le froid

Posez de la glace sur la zone douloureuse 2 à 3 fois par jour durant 10 minutes à chaque fois :

  • Utilisez une poche de glace en vente libre en pharmacie ou un sac de petits pois congelés.
  • Pensez à positionnez un linge entre la glace et votre peau afin d'éviter les brûlures cutanées.

Calmez la douleur

  • Prenez des antidouleurs : le paracétamol et l'ibuprofène sont en vente libre en pharmacie.
  • Massez la zone douloureuse plusieurs fois par jour.

4. Prévenez les rechutes d'une périostite tibiale

Après une périostite tibiale, les rechutes sont fréquentes. Il est toutefois possible de les prévenir.

Insistez sur les exercices d'assouplissement

  • Faites des exercices d'assouplissement 2 à 3 fois par semaine.
  • Marchez sur les talons pendant 30 secondes, puis marchez normalement pendant 30 secondes. Renouvelez l'exercice 5 fois.

Investissez dans une paire de chaussures de sport de bonne qualité

  • Rendez-vous dans un magasin de sport et n'hésitez pas à demander conseil au vendeur.
  • Privilégiez les modèles avec un bon amorti.

Privilégiez les entraînements sur sols souples

Les entraînements sportifs sur sol dur favorisent les microtraumatismes.

  • Si vous courez, entraînez-vous en forêt, sur sable ou sur piste.
  • Reprenez les entraînements sur sols durs progressivement.

 

Materiel nécessaire pour soigner une periostite tibiale

Imprimer
Antalgiques (paracétamol)

Antalgiques (paracétamol)

À partir de 1,90 €

Chaussures de sport

Chaussures de sport

130 €

Poche de glace

Poche de glace

20 €

Ces pros peuvent vous aider