Douleurs bas du mollet après jogging

Question détaillée

Question posée le 07/01/2015 par Djalloul Cherif

Bonjour,

Je suis en surpoids(je dois être dans les 89kgs pour 1M74) et j'ai commencé à courir à la maison sur un tapis roulant. Me fatiguant habituellement au bout de 15-20 min j'ai couru pendant 35 min pendant plusieurs jours d'affilé. Depuis environ deux semaines et demi j'ai une douleur dans le bas du mollet (ça ne me fait pas vraiment mal c'est plus une gêne qu'autre chose). Au début je pensais que ça allait partir mais ça ne part pas (j'ai arrété complètement de courir à cause de ça).

Je précise que je ne m'étirais pas lorsque je courais.

Que faire pour pouvoir reprendre la course ?

merci

Signaler cette question

4 réponses d'expert

Réponse envoyée le 09/01/2015 par centre de sophrologie et de relaxation

Bonjour DJALLOUL,

Les douleurs au mollet que vous êtes susceptible de ressentir en courant peuvent relever de causes musculo-tendineuses ou vasculaires (relatives aux vaisseaux sanguins). Les circonstances d’apparition et les caractéristiques de la douleur orientent rapidement vers l’une ou l’autre direction. Passage en revue des différents symptômes…

L’élongation

C'est une déchirure, à l’échelle microscopique, des fibres musculaires. Elle se manifeste par une douleur subite au niveau du mollet sans perception de déchirure. Cependant, la douleur est suffisamment importante pour imposer l’arrêt de l’effort. Ce n'est pas votre cas.

La déchirure musculaire

Elle cause une douleur violente, avec une sensation de déchirure ou de lâchage. Elle s’accompagne de l’impossibilité de reprendre la course. ce n'est pas votre cas.

Le décollement myo-aponévrotique,

Il s’agit d’une désolidarisation du muscle de son enveloppe. Un décollement survient sur le même mode que l’élongation, mais l’échographie retrouve un épanchement entre le muscle et son enveloppe sans lésion des fibres musculaires ni de l’aponévrose (l’enveloppe).
Cette situation est assez problématique car, en dépit d’une guérison qui semble obtenue en deux semaines, les douleurs réapparaissent souvent dès la reprise de la course. Le souci : le muscle se redécolle lors des contractions puissantes.

Le claquage, bien connu, il survient très brutalement, ce n’est pas votre cas.

Les douleurs d’origine vasculaire

Elles peuvent avoir deux causes : l’artère poplitée piégée (tout le mollet est affecté) ou le syndrome des loges (une partie du mollet est affectée – la vitesse de course est en cause).
Le diagnostic sera alors fait par un examen des artères (écho doppler artériel) en vue d’un traitement.

En ce qui concerne le mollet, voici d'autres informations plus au niveau de la symbolique du corps au niveau émotionnel, je vous explique cela , dans le commentaire suivant.
A toute suite

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

3 commentaires

Commentaire posté le 09/01/2015 par centre de sophrologie et de relaxation

La symbolique du corps est une manière de lire notre corps. cela dépend de la façon dont vous vous êtes senti affecté consciemment ou inconsciemment.
voilà quelque explication, vous permettant de comprendre ce que je vais vous écrire maintenant.

Les mollets représentent le mouvement, représentent une protection par rapport à mon passé alors que je vais de l'avant dans la vie. Si j'ai mal au mollet je suis obligé de ralentir mon rythme.
Est ce que j'ai des difficultés à me positionner face à une personne, une situation, une croyance?
Lorsque le mollet est touché, je me demande si je fixe trop mon attention sur un problème en particulier.
Mon bonheur peut est conditionnel aux autres au lieu de venir de l'intérieur de moi.
Vous avez des difficultés à accepter les changements de votre vécu parfois imposer dans nos critères extérieurs de vie. Notre difficulté à changer d'opinion ou de position sur un point de vue habituel de notre relation au monde peut se manifester par une douleur.
Trés globalement, lorsque nous avons des tensions ou des douleurs dans les jambes, cela signifie que nous avons des tensions relationnelles avec le monde ou avec quelqu'un. Nous avons de la difficulté à avancer ou à reculer dans l'espace relationnel du moment. Plus la localisation dans la jambe sera précise, plus elle permettra d'affiner le type de tension que nous vivons et sans doute de le comprendre.
Ayant apporté des informations vous permettant d'ouvrir des pistes de réflexions sur vous même.
Vous êtes acteur de votre vie.
A bientôt
Virginie

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 20/01/2015 par anonyme

Bonjour Djalloul.
La Praticienne Virginie DELANNOY a tout à fait raison; elle élimine les causes qui pourraient être susceptibles d'expliquer l'origine de vos douleurs.
D'après votre description clinique ( c'est-à dire vos observations), Virginie DELANNOY a raison, vous orientez vers un Angéiologue (Médecin spécialiste des circuits veineux et artériels). Ledit praticien vous fera passez un écho- doppler veineux et non artériel. Pourquoi pas artériel ? Simplement parce que vous ne décrivez pas ce que l'on nomme : "La claudication intermittente avec périmètre de marche ". Cela veut dire qu'au bout d'une certaine distance, qui n'est pas la même pour tout le monde, vous commencez à claudiquez. Cette distance par contre est toujours la même pour la personne qui souffre..
Je serais plus nuancé par rapport à Virginie concernant le système veineux. Il s'agit dans 75% des cas de la veine saphène interne qui ne fait plus remonter le sang veineux vers le cœur. Et ceci est très douloureux. Vous pouvez le constater vous-même en :
1- Mesurant le périmètre de la zone du mollet douloureux et comparez avec l'autre jambe. Un conseil faites le faire par une tierce personne, en prenant soin de repérer les mêmes zones à mesurer. S'il y a une différence d'au moins 2 cm, il faut aller consulter.
2- Votre pouls est en règle générale accélérée par rapport à vos pulsations habituelles.
3- La douleur est rarement diffuse, mais très localisée si c'est une veine qui ne remplit plus, ou mal, son rôle de reflux.
4- Le mollet est chaud, rouge et douloureux dans le cas d'un problème veineux.

Si le Médecin Phlébologue (Angéiologue) constate une obstruction sur l'écho-doppler, il vous prescrira un traitement.
Je ne rentre pas dans les détails, car après c'est un cours de Médecine.
Ce qu'il faut, Monsieur Djalloul, c'est que vous ne souffriez plus. Et en cela Virginie DELANNOY a tout à fait raison concernant la symbolique de votre corps.
Enfin, question que vous devez déjà vous être posée : "Pourquoi j'ai mal ? ".
En considérant que vos douleurs sont d'origine veineuse, les veines sont "tapissées" sur la paroi interne de "Nids de Pigeon ", qui sont des poches serrées les unes aux autres, remplies de sang chargé en gaz carbonique, et lors de la contraction des muscles sur ces veines, le sang vicié remonte vers le cœur.
Vous savez tout ou presque.
BOULENOUAR Jean-Marie (Infirmier Anesthésiste avec 32 années d'expérience ).

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 22/06/2015 par anonyme

Madame Delannoy a complètement raison.
Son analyse est étayée, fiable et professionnelle.

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 11/01/2015 par Prim'huiles

Bonjour,
Pour votre douleur au mollet, je vous préconise du repos et de mettre de l'huile essentiel de gaulthérie couché.
2 à 3 fois par jours(4 à 5 gouttes).
Au bout d'une semaine de traitement, vous pourrez reprendre la course.
Ne pas forcer, commencer par 10 min la première semaine et augmenter de 5 min que lorsque vous ne fatigué plus.
Bon courage !
A bientôt.

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

1 commentaire

Commentaire posté le 20/01/2015 par anonyme

Bonjour.
Mais ne serait t-il pas plus prudent d'éliminer une cause de d'obstruction veineuse par un caillot de fibrine avant de commencer à déambuler ?.
Car imaginons qu'il s'agisse d'un caillot fibrineux empêchant le retour du sang veineux par manque de tonicité musculaire, ou nids de pigeons inefficaces, et donc d'être à l'origine de la douleur, nous risquons de nous retrouver devant le risque de la survenue d'une phlébite. Et qui dit phlébite sous-entend dissolution du caillot de fibrine avec des Héparines de bas poids moléculaires, afin d'éviter le détachement du caillot.
Le mécanisme du reflux veineux vers le cœur par contraction musculaire, est complété par ce que l'on nomme " La vis à Tergot ": qui est l'action mécanique de poser le talon sur le sol et de permettre un supplément du mécanisme de retour veineux. ( L'obstruction sur l'écho-doppler dont je vous parlais, est en fait un obstacle dans la veine objectivée par l'écho-doppler. Lequel n'est pas un examen invasif, et absolument indolore ).
Jiaime

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 21/01/2015 par mado

Bonjour,
le mieux pour vous est d'aller consulter un médecin vous souffrez voilà plus de deux semaines avec toutes les explications qu'on vous a donné il y a de quoi ne plus savoir. Bon courage

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

3 commentaires

Commentaire posté le 21/01/2015 par anonyme

Bonjour.
Le rôle " d'un expert " est de répondre aux interrogations que peuvent se poser de façon légitime les personnes confrontées à un problème; il ne me semble pas être de botter en touche en leur disant d'allez consulter. La façon dont ce Monsieur Djalloul CHERIF exprime ses douleurs, laisse supposer qu'il est tout à fait capable de comprendre ce que lui expliquent la Praticienne Sophrologue et l'Infirmier -Anesthésiste.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 22/01/2015 par mado

Bonjour
Je n'ai jamais dit que Mr Djalloul n'était pas capable de comprendre je n'ai pas à mettre vos explications en doute mais enfin et surtout trop d'explications nuit à l'information voilà cet avis ne regarde que moi si vous avez dit d'aller consulter alors nous sommes d'accord sur le point essentiel "CONSULTER". On ne peut pas faire un diagnostic sans avoir vu et consulter et faire toutes ces explications sur de l'écrit

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 23/01/2015 par anonyme

Bonjour Mado. (Réponse de Mado du 22/01/15)
Vous avez complètement raison. Et je partage entièrement votre avis.
Sûrement tant la Sophrologue, Prim' huiles que Jiaime, sommes trop rentrés dans les détails.
C'est vous qui avez entièrement raison.
Cela fait du bien de temps en temps d'être remis sur les rails.
Je n'en prend nullement ombrage, au contraire, et je vous en remercie même Mado.
Bien à vous, Jiaime, et... Bonne année 2015 (il n'est pas trop tard, je crois ?).

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 23/01/2015 par mado

Bonsoir,
Je ne sais pas où mettre mon commentaire. Je vous souhaite moi aussi une bonne année 2015 que tout mes voeux vous accompagnent. Je n'ai pas voulu vous heurter c'est bien que vous ayez pris mon commentaire de cette façon. Je sais que j'ai eu mal à comprendre toutes ces explications si diverses.
Pour la personne qui a écrit sur les huiles essentielles à l'occurrence la gaulthérie il faut mettre 6 gouttes mélangées à un corps gras créme neutre où l'huile d'amande douce dans le creux de la main et massez légérement l'endroit où vous avez mal pour faire pénétrer 5 jours sur7 ne jamais utilisé de l'huile essentielle pure. Mado

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

2 commentaires

Commentaire posté le 26/01/2015 par anonyme

Bonjour.
Je réitère que vous avez raison, votre démarche le prouve et elle vous honore, sincèrement.
La certitude à laquelle je m'étais attachée ne doit pas consister à s'enfermer dans sa suffisance, ce que j'ai fait, mais à assumer aussi ses actes et écrits, lorsqu'ils sont positifs pour en recevoir la reconnaissance, pour cette dernière, ce que je n'ai pas fait.
Lorsqu'ils sont négatifs pour les reconnaître comme tels, ce que j'assume.
Cela fait du bien de se faire ouvrir les yeux.
Non point de sentiment d'avoir été heurté, bien au contraire, vous avez eu raison et en cela je vous en félicite et vous en remercie.
Jiaime.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 26/01/2015 par mado

Bonsoir Jean Marie
Je vous remercie de m'avoir répondu. Vous savez je ne suis pas parfaite mais je me remets en question tous les jours .. par contre il y a des personnes qui ne feront jamais. Je suis devenue de plus en plus humble depuis que je sais que je suis atteinte d'une longue maladie. Merci à vous aussi d'avoir autant d'humilité c'eat tout à vous. Bien à vous

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !

Ces pros peuvent vous aider